Journée internationale des droits de la femme – Retour sur le Women’s Talk 2018

ParÉcole du Louvre Junior Conseil

Journée internationale des droits de la femme – Retour sur le Women’s Talk 2018

Retour sur le Women’s Talk des Junior-Entreprises – 2ème édition

« L’affaire Weinstein », « Women in march », « #metoo »…

Autant de termes relatifs à la quête féministe de l’égalité Hommes-Femmes qui sont apparus au cours des derniers mois et qui ont bousculé notre société.

Au-delà des retombées juridiques de ces événements, et de la mise en lumière des combats et des efforts encore à mener, il est aussi intéressant de montrer que les Femmes ont une place de plus en plus affirmée au sein de la société et de l’entreprise. En tant que junior-entrepreneurs, nous avons souhaité participer à cette mise en lumière en organisant l’édition 2018 du Women’s talk, en partenariat avec la Confédération Nationale des Junior-Entreprises.

En effet, quoi de mieux pour cela qu’une junior-entreprise et une école aux effectifs majoritairement féminins ?

Ainsi, nous étions ravis de pouvoir accueillir le Women’s talk au sein de notre merveilleuse institution le 15 février dernier. Cet événement labellisé Jamais Sans Elles, à l’initiative des Junior-Entreprises, avait pour objectifs de faire le point sur la place des femmes dans le monde de l’entreprise, de soulever les différentes problématiques rencontrées par celles-ci et d’évaluer les différents améliorations envisageables.

Nous avions à cœur de faire rayonner la culture et l’innovation culturelle, ainsi que de mettre en valeur de la place des Femmes dans le milieu de l’entreprise.

Pour cela, nous avions invité cinq intervenantes du milieu culturel. Alizée Doumerc et Camille Caubrière, co-fondatrices de Guestviews, ont participé à la première table-ronde intitulée “L’entrepreneuriat féminin, existe-t-il des freins ?”. Laure Pressac, responsable de la mission stratégie, prospective et numérique au ‎Centre des monuments nationaux, est intervenu sur le deuxième sujet “L’essor des femmes dirigeantes : un nouveau leadership ?”. Enfin, Camille Morineau, commissaire d’exposition à la Monnaie de Paris et fondatrice de AWARE – Women Artists et Alexia Guggémos, journaliste pour le HuffPost et fondatrice du Smile Museum, ont témoigné sur la dernière table ronde “Révolutionner son domaine et dépasser les idées reçues”.

 

L’entrepreneuriat féminin, existe-t-il des freins ?

Axelle Tessandier (Axl Agency), Goretty Ferreira (Agence pour l’Entreprenariat au féminin), Xavier Alberti (Les Collectionneurs), Célia Poncelin (Lunetist), Camille Caubrière et Alizée Doumerc (Guestviews).

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat se développe de manière exponentielle en France. Cependant, l’entrepreneuriat au féminin reste peu visible. Les deux raisons principales sont le défaut de confiance en soi chez les femmes et le manque d’accompagnement de celles-ci dans l’aventure entrepreneuriale.

Grâce à ces constats, les freins disparaissent peu à peu. Ainsi, depuis deux ans, 163 millions d’entreprises ont été créées par des femmes.

 

L’essor des femmes dirigeantes : un nouveau leadership ?

Ana Busto (Engie), Tiphaine Hecketsweiler (AccorHotels), Guy Mamou-Mani (Groupe Open et Jamais Sans Elles), Laure Pressac (le CMN)

Jamais Sans Elles se donne pour mission de défendre non pas un leadership féminin mais un leadership partagé entre les femmes et les hommes. En effet, 14% des postes à hautes responsabilités sont occupés par des femmes. C’est peu ! De plus en plus d’entreprises se donnent alors des objectifs chiffrés pour atteindre la parité. Cette réflexion doit donc être menée par chaque structure mais aussi par chaque individu. Pour chaque femme, trouver ses “role models” est un vecteur d’ambition.

 

Révolutionner son domaine et dépasser les idées reçues

Dipty Chander (E-mma France et Microsoft), Périne André (Meeschaert), Etienne Parizot (astrophysicien), Camille Morineau (Monnaie de Paris et AWARE – Women Artists), Alexia Guggémos (Le HuffPost et Smile Museum)

Aujourd’hui encore, nombre de domaines d’activité sont marqués par de fort stéréotypes. L’apport des femmes aux progrès des activités scientifiques et des sciences sociales a représenté un enjeu majeur. L’Histoire a forgé l’image de certaines professions et c’est à nous, aujourd’hui, de réécrire cette Histoire pour replacer les femmes à la place qui leur est due et d’éduquer les jeunes générations à cette mixité.

 

Nous souhaitons remercier la Confédération Nationale des Junior-Entreprises pour leur accompagnement dans ce projet. Nous remercions également les partenaires qui ont contribué au succès de cet événement : Jamais Sans Elle, TF1, ELLE, Le Journal des Grandes Écoles et Nova.

Merci à l’ensemble des participants : étudiants, junior-entrepreneurs, jeunes actifs, entrepreneurs, partenaires… Nous espérons que les différents sujets vous ont intéressés.

Enfin, nous souhaitons remercier tout particulièrement madame Claire Barbillon, directrice de l’École du Louvre, ainsi que l’ensemble des membres de l’administration pour leur soutien indéfectible au quotidien et lors de cet événement.

Texte : Marie Bord et Adalaïs Choy / Photographies : Marie Bord et Constance Guillerm

À propos de l’auteur

École du Louvre Junior Conseil administrator