La parole aux Alumni

Interview de
Manon Lebreton

Peux-tu te présenter et expliquer brièvement ton parcours ?

Je m’appelle Manon Lebreton et j’ai 23 ans. Je suis entrée à l’École du Louvre en première année de licence et j’étais spécialisée dans la peinture française. À mon arrivée, je n’étais pas spécialement investie dans la vie associative de l’école. C’est grâce au bouche à oreille qu’en deuxième année, j’ai décidé de rejoindre la Junior-Entreprise au pôle trésorerie. Les mathématiques me manquaient alors j’ai sauté le pas sans hésitation. Cette décision a été un vrai changement de cap ! Mes deux mandats successifs ont non seulement été riches en apprentissages, mais aussi et surtout en rencontres. 


Quel était ton poste au sein d’École du Louvre Junior Conseil et en quoi consistait-il ? En quelle année étais-tu à la Junior ?

Lors de mon premier mandat en tant que vice-trésorière, j’ai fait beaucoup de comptabilité et d’archivage. Occuper ce premier poste m’a été très utile pour pouvoir assumer le rôle de trésorière l’année suivante. Ma tâche principale consistait alors à piloter le budget de la Junior-Entreprise et de ses missions. Ce que j’ai beaucoup apprécié pendant ces deux ans, c’est d’avoir travaillé de concert avec la présidence mais aussi avec le reste de l’équipe. Tenir un rôle important dans la structure est gratifiant et je me suis sentie valorisée dans mon travail. 


Quelles étaient tes motivations pour rejoindre École du Louvre Junior Conseil et est-ce que cette expérience a pu correspondre à tes attentes ?

Au départ je n’étais pas investie dans la vie étudiante de l’école. Les maths et les chiffres me manquaient. Je connaissais les membres de la trésorerie de la Junior de l’époque. Ils avaient des difficultés à recruter et je me suis alors lancée dans l’aventure en tant que vice-trésorière sans réellement avoir d’importantes connaissances de la structure. Je n’avais donc pas réellement d’attentes en arrivant. Mes deux années au sein de l’association m’ont cependant permis de faire de belles rencontres et de créer de réelles amitiés notamment grâce aux teambuilding.  


Quelles sont les compétences acquises avec la Junior qui t’ont ensuite servi au cours de tes études et/ou dans le monde professionnel ?

En trésorerie, j’ai beaucoup appris. J’ai par exemple pu être formée à Excel : quel que soit le métier auquel on se destine, avoir des compétences financières permet toujours à un CV de se démarquer. Dans un secteur d’emploi aussi compétitif que le nôtre, il est important de se montrer ouvert à d’autres domaines que l’histoire de l’art. À titre personnel, j’ai aussi beaucoup gagné en confiance en moi et en autonomie, des qualités qui me semblent essentielles dans le monde du travail.  


Peux-tu nous donner trois mots qui synthétisent ton expérience à la JE ?

Les trois mots qui me viennent sont rencontres, professionnalisme et évolution. 


École du Louvre Junior Conseil t’a-t-il ouvert la voie à des métiers du domaine de la culture liés à l’entrepreneuriat ?

Une Junior entreprise est, à mon sens, la parfaite plateforme pour se lancer dans le monde du travail. Au cours de mes deux mandats, j’ai beaucoup gagné en confiance en moi, ce qui m’a aidé à trouver mon premier stage. J’ai par la suite eu l’occasion de travailler à l’Institut de France en tant que chargée des collections, ce pendant 2 ans. À mon arrivée, je n’ai pas été dépaysée car École du Louvre Junior Conseil comme beaucoup d’autres structures partagent une « culture d’entreprise ». Leurs fonctionnements reposent sur les mêmes mécanismes (comme une division en différents pôles, par exemple). En ce sens, École du Louvre Junior Conseil a été un vrai tremplin pour moi.


Interview de Manon Lebreton par Mathilde Clouët.


© 2022 École du Louvre Junior Conseil.